Archive

Archive for the ‘copie de manuscrit’ Category

mar
17

Voici des enluminures romanes réalisées récemment ou il y a quelques années :

une réplique d’un folio de la Bible de Floreffe du XIIè, ici la Transfiguration et la Cène :


Un détail d’un Frater Ambrosius du XIIè :

Et  le Roi David :

, , ,

mar
08

Enluminure représentant Clovis réalisée pour un petit Clovis :

Interprétation libre d’après les Heures de Bedford.

Parchemin de chevreau, feuille d’or 23,6 carats, or minéral et pigments minéraux et végétaux ( malachite, lapis-lazuli, ardoise, nerprun, ocres, etc…).

, , , ,

juin
12

Les pages du Livre de la Chasse de Gaston Phébus sont des enluminures que je réalise régulièrement pour des collectionneurs ou des amateurs d’art, en voici un exemple :



Il s’agit d’une copie dans un format un peu plus petit que le manuscrit d’origine, exécutée sur du chevreau,  or  23,6 carats posé sur assiette, or moulu.

La particularité de cette page est la profusion de verts utilisés, différents tons de malachite, posée sur du blanc ou sur du jaune de nerprun, des verts de nerprun et du pastel, etc… Le vert est la couleur la plus discrète en forêt d’où

son utilisation sur les vêtements des chasseurs.


Les petites touches qui réveillent l’ensemble sont réalisées à partir de  cochenille dont le rouge éclatant attire l’oeil.




, , , ,

avr
07

Les Très Riches Heures du duc de Berry est le manuscrit le plus célèbre du XVème siècle. Peint en plusieurs tranches, par les trois frères Limbourg au début du XVème siècle, par Barthélémy d’Eyck enlumineur du Roi René d’Anjou et terminé par Jean Colombe à la fin du XVème siècle.

La miniature ci-dessous est une copie d’une des pages de ce manuscrit, le mois d’août  en est ici le sujet.

Malheureusement la photographie ne restitue pas les couleurs utilisées. on y retrouve le lapis-lazuli pour la réalisation du ciel, mais aussi l’azurite, les jaune et vert de nerprun, la gaude, le pastel, la malachite, la garance, le brésil, le minium, la cochenille, le noir de fumée, les ocres jaune, rouge, brun, etc…. Mon support est du veau, feuille d’or 23,6 carats sur mordant et or moulu 23,7 carats.

Pour regarder les couleurs de plus près, mais aussi pour découvrir ou redécouvrir mon atelier n’hésitez pas à passer me voir  au Grand Parc du Puy du fou, au village XVIIIème, à partir du 12 avril prochain et jusqu’à la fin du mois de septembre. L’atelier est ouvert aux dates et jours d’ouverture du Grand Parc.


, , , , ,

mai
11

Une Adoration des Mages interprétée du Bréviaire de Martin d’Aragon :


La même en cours de réalisation, le fond est quadrillé d’or à la coquille, auréole et tour feuille d’or 23,6 carats. La taille de l’image est de 12/12cm, réalisée sur du chevreau.

, , ,

mar
25

Voici un exemple du travail de la feuille d’or appliquée sur une assiette à dorer appellée gesso,

L’application du gesso est un travail qui demande du temps et beaucoup de minutie, ici les zones à appliquer sont toutes petites puisque le format de l’enluminure est d’environ 10,5 cm de large.

Le sujet de cette commande est une Annonciation d’un manuscrit du XVème siècle conservé à la bibliothèque Mazarine à Paris.

Sur ces petites surfaces on retrouve presque 50 visages et d’innombrables détails : des drapés, des broderies d’or, des textes inscrits sur les phylactères, des dégradés sur des zones minuscules. Il y a 120 heures de travail sur ce sujet.


Enluminure réalisée sur parchemin de chevreau, pigments purs broyés et liés à une détrempe.

Détails…

, , , , , , ,

déc
23

Interprétation du Christ de saint Damien visible à la basilique Santa Chiara d’Assise, en format A4 sur parchemin, or 23,6 carats bruni sur assiette et or à la coquille 23,7 carats, pigments purs dont le minium et le noir de fumée dominent avec la dorure.

déc
23

Voici une copie d’une page du célèbre manuscrit du duc de Berry intitulé les « Très Riches Heures », ici le mois d’avril

Cette miniature a été exécutée sur commande sur un parchemin de chevreau, feuille d’or 23,6 carats et or à la coquille 23,7 carats, pigments broyés et liés à une détrempe.

avril, en cours de réalisation

Avril, Très Riches Heures du duc de Berry

Les pigments sont des pigments historiques à l’exception du bleu pour lequel j’ai utilisé du smalt, bleu de cobalt, pigment créé au 16ème siècle et donc postérieur au manuscrit, sur le manuscrit d’origine c’est le lapis-lazuli le plus pur qui est utilisé, mais ce pigment a un coût très élevé et je ne l’emploie que sur demande spécifique de mes clients. Pour les autres couleurs on trouve des minéraux, des couleurs d’origine végétale ou d’origine animale.

Ce sujet représente de nombreuses heures de travail afin de traiter tous les détails du sujet avec le plus de précision possible.

, , , ,

juin
18

Voici une réalisation sur chevreau réalisée sur commande.


Le sujet, Saint Georges terrassant le dragon est une copie d’une icône, interprétée avec des techniques d’enluminure.


C’est un sujet que vous pouvez voir sur mon site car je l’ai déjà éxécuté il y a quelques années :  ICI.


Format 15/21 cm sur chevreau, feuille d’or 23,6 carats et or à la coquille pour l’armure 23,7 carats.

Pigments broyés et liés à une détrempe.

, , , ,

oct
20

Voici en image une commande que je viens de terminer, son sujet : Le Couronnement de la Vierge.

C’est une copie d’une page du XVème siècle, extrait d’un livre d’heures flamand, le Livre d’heures de Gysbrecht de Brederode (ms. Wittert 13, ff. 13v-14r), conservé à la Bibliothèque de l’Université de Liège.

Cette miniature est particulièrement nuancée et détaillée, je l’ai réalisé à environ 10 cm de large. La complexité du sujet est le travail de dorure alternée de feuilles d’or 23,6 carats et de poudre d’or 23,7 carats, ce qui donne un effet d’or mat et d’or brillant, l’or mat est ensuite dégradé à l’indigo de pastel pour les nuages.

Couronnement de la Vierge.

Le sujet est éxécuté sur chevreau, feuille d’or jaune 23,6 carats, or à la coquille 23,7 carats, détrempe médiévale aux pigments.

, , , , , ,